Fin janvier 2022 Luko s’offre l’assuretech allemande Coya, une opération qui marque une étape stratégique pour son développement sur le marché européen de l’assurance ainsi que pour prétendre au statut d’assureur en France. La star des néo-assurances tricolores se met en ligne droite pour un objectif audacieux : 1 million de clients en Europe d’ici 2023.

Acquisition de Coya, Luko s’octroie un avantage de taille pour son développement en Europe

Avec l’acquisition de la start-up allemande Coya fin janvier 2022, Luko se donne les moyens pour aller à la conquête du marché européen. L’entreprise française spécialisée dans la distribution de produits d’assurance 100% en ligne, notamment l’assurance habitation, parvient à se doter d’un avantage pour atteindre ses objectifs, à la fois se déployer en Europe et proposer des produits d’assurance toujours innovants.

En 2021, grâce à un modèle économique transparent et équitable, la néo-assurance Luko a su conquérir le cœur de 80.000 nouveaux assurés, qui s’ajoutent à son portefeuille de 200.000 clients déjà conquis par leurs formules d’assurance. Cerise sur le gâteau, 300.000 clients additionnels suite au rachat de la startup berlinoise Coya, qui affichait une croissance de 300%.

Cette acquisition permet à l’entreprise tricolore d’élargir son panel de produits d’assurance, notamment avec l’assurance santé, l’assurance pour animaux domestiques, la responsabilité civile ainsi que l’assurance NVEI (nouveaux véhicules électriques individuels). Il est à noter que l’assuretech Coya a développé solidement et qualitativement. En conséquent, une belle opportunité d’étendre son activité sur le marché européen en passant par l’Allemagne.

En outre, Luko envisageait également de devenir un assureur à part entière et de ne pas se contenter des activités de courtage d’assurances. Les cofondateurs de la startup française vont pouvoir accélérer la procédure puisque Coya détient l’agrément allemand auprès de la BaFin (l’équivalent de l’ACPR pour l’Allemagne), et ainsi obtenir l’autorisation du régulateur Français.

Luko : la néo-assurance française pleine d’ambitions

Digitalisation, simplicité et transparence des offres assurantielles, c’est la recette de la néo-assurance française pour se distinguer de ses concurrents. Luko propose trois types de protection : assurance habitation, assurance NVEI et assurance emprunteur sur le marché français.

De plus, Luko adopte un modèle économique transparent et équitable qui décline en formule simple : 30% des cotisations sont allouées aux frais de gestion de la startup, 70% sont placées dans un pot commun pour la gestion des sinistres et ce qui reste à la fin d’année est attribuées aux associations choisies par les assurés.

La néo-assurance Luko se distingue de la concurrence surtout grâce à son offre d’assurance habitation intégrant l’intelligence artificielle qui lui permet d’être plus pertinent dans la prise de décision, ainsi répondre efficacement aux besoins et attentes de ses clients.

Luko ne cesse d’innover, son équipe continue de repenser et de réinventer la gestion de sinistres d’une part, ainsi que le service client d’autre part. Effectivement, la startup propose, en plus de ses produits d’assurance, des boîtiers connectés assurant des actions de prévention pour ses clients, notamment pour la sécurité, mais aussi pour le suivi de consommation énergétique du logement.

Veillant à être dynamique et réactive auprès de ses assurés, Luko inclut un service de téléconsultation gratuit avec ses produits d’assurance, en mettant à disposition des experts en bâtiment pour répondre aux interrogations de ses clients concernant leurs logements. La startup vous propose de réaliser un checkup de votre logement et vous conseille pour un projet d’aménagement, un diagnostic de matériaux ou pour des travaux de réparation.